Happy mood 23 juillet 2017

« Mon corps est comme un journal et mes tatouages sont mon histoire »

 

Les tatouages sont des symboles très personnels. Souvent critiqués, ce sont des traces indélébiles qui marquent nos corps jusqu’à la fin de nos vies. Jusqu’à la fin de ta vie, t’as compris !?

Ça, c’est l’une des nombreuses réflexions que je me coltine au quotidien. Dès le moment où tu décides de passer à l’acte, c’est le défilé de phrases et de morales à deux balles.

«  Moi, je ne l’aurais pas fait, un tatouage c’est tellement éphémère, on ne sait pas dans 10 ans si tu l’aimeras encore »

«  Mais… tu vas le regretter à un moment, ça c’est sûr! »

Que ça soit pour un tatouage ou pour ta prochaine coupe de cheveux, t’inquiètes, des critiques non constructives, il y en aura toujours. C’est bien une chose qui ne sera jamais en pénurie. Quand j’ai décidé d’en faire un en Thaïlande, alors là, je ne te dis pas !

«  En Thaïlande ? T’as pas peur de te choper un truc ? »

« Putain, j’aurais pas osé moi »

« Niveau hygiène, ça craint là-bas non ? »

Ou tu as celle-ci aussi :  

«  Je ne comprends pas cette mode des tatouages, c’est tellement narcissique »

Vous en avez d’autres en stock ? Je me ferai un plaisir de les lister dans un article (nan, vraiment !).

*Se frotte les mains*

Mais je vais t’expliquer, tu décides de faire un tatouage pour toi et pour les significations qu’ils représentent. Non, je ne me suis pas tatouée pour suivre la mode (de quelle mode on parle d’ailleurs ?), je porte des tatouages pour ce qu’ils symbolisent.  Une signification personnelle, qui porte mes valeurs et fait partie intégrante de ma personnalité.

Personnellement, le fait de garder mes tatouages à vie, ne me perturbe pas plus que ça.

Au contraire, ils font entièrement partie de moi et me rappellent à chaque instant l’état d’esprit dans lequel je dois être.

C’est le drapeau de ma propre patrie. Et je porte haut et fort ses couleurs au quotidien.

Dans ma valise, je n’ai rien ramené de mon voyage en Thaïlande. En tout cas, rien de matériel. Tous les souvenirs que j’ai gardés sont dans ma tête et sur ma peau.  J’ai décidé de rapporter un souvenir unique et indélébile. Pas spécifiquement de mon voyage en Thaïlande.  Mais plus globalement du voyage de la vie, de l’aventure que l’on se doit de vivre au quotidien. Je ne réduis donc pas mon tatouage à un vulgaire souvenir de voyage. Je le définis plus comme une alarme, un rappel, une trace ineffaçable de mon histoire. C’est le symbole de ma bataille.  

« Mon corps est comme un journal et mes tatouages sont mon histoire » – Johnny Depp

Pourquoi une alarme ? Parce qu’ils me rappellent que la vie est beaucoup trop courte pour s’empêcher de faire ce que l’on veut vraiment.  Ils ne cessent de me répéter que demain, la vie peut basculer et que le seul regret que j’aurais à la fin de l’histoire, sont toutes les choses que j’aurais voulu vivre, expérimenter, et découvrir. Ils me disent tous bas que l’essentiel n’est pas le regard des autres mais celui que tu as sur toi-même.  Ils agissent un peu comme un booster et me donnent la foi et l’énergie chaque jour de poursuivre mes rêves, mes envies de voyages et de découvertes.

Ils me crient sans cesse que « l’aventure attend ». Pas la vie. 

Il n’y a rien de plus personnel qu’un tatouage. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, c’est un choix.

Le choix d’oser. Le choix de mener sa vie comme bon nous semble. Le choix de vivre le moment présent et de ne pas penser à ce que la vie sera dans 10, 20 ou 30 ans. Le choix de vivre des expériences sans avoir peur du regard des autres. Le choix de faire ce que l’on veut de sa vie, de son corps et de son âme. 

« In the end, we only regret the chances we didn’t take »

Parce qu’une chose est sûre, la douleur du regret est plus brutale et plus puissante que la douleur physique.

Elle nous hante, elle nous traque, elle nous empêche de vivre, elle nous tue.

Alors, j’ose, je fais des erreurs, je teste, je tombe, je saute dans le vide, j’expérimente, je décide de m’en foutre. Je vis  tout simplement la seule vie qu’on nous a donné. Parce que cette vie est beaucoup trop imprévisible pour se permettre d’être parfait. Tu ne crois pas ?

Et vous, êtes-vous fiers de porter vos tatouages ? Quelle sont leurs significations ?

 

♥ PS : Cet article t’as plu ? N’hésite pas à le partager et à appuyez sur le ❤ juste en dessous ! 😉  

Rejoins-moi sur Instagram et Facebook pour plus de bêtises 🌴 ! 

Des guides pour vivre & voyager en conscience 
Abonne-toi à ma newsletter

Des conseils minimalistes, des guides voyages et un stock de good vibes directement dans ta boite email ! 

Adresse e-mail non valide
Je ne spamme pas, tu pourras te désinscrire à tout moment 😉 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Marina 30 juillet 2017 at 12 h 24 min

    Pour l’instant j’en ai 4, et je vais me faire faire le 5 le cinquième fin août. Mon premier tattoo c’est trois oiseaux qui s’envolent avec une lune. Pour moi il représente à la fois le côté ou la nuit porte conseil, et les oiseaux représentent une manière de se libérer d’un carcan. Le deuxième c’est une chouette Elle fois parce qu’en étant fan d’Harry Potter c’est un peu comme si j’avais Hedwige avec moi, v et puis parce que la chouette était le symbole d’Athéna elle est entre autres déesse de la sagesse. Ensuite, une amphore parce que j’ai voulu faire un parallèle entre la mythologie grecque et voir le verre à moitié plein. Enfin, le dernier est un flash tout entier avec une lune, un symbole unalome, un lotus et des gemmes en dernier et ça fait comme un bijou. Celui-ci c’est surtout qu’il me plaisait bien.

    Enfin, celui que je vais faire en août, est un flash et c’est le mot « oups » entouré de lauriers. Pourquoi, celui-ci ? Parce que j’ai tendance à être maladroite et dire souvent le mot oups.

    Désolée pour le roman

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.